Citron vert

les amis du citron vert


    vidéo 330 Dieu engendre-t-il (Coran 112)

    Partagez
    avatar
    Abbepages
    Chevalier
    Chevalier

    Messages : 473
    Date d'inscription : 26/11/2009

    vidéo 330 Dieu engendre-t-il (Coran 112)

    Message  Abbepages le Ven 4 Avr - 12:08

    DIEU A-T-IL ENGENDRE (Coran 112) ?



    « Dieu n’engendre pas et n’est pas engendré » voilà l’affirmation par laquelle l’islam pense pouvoir rejeter la foi chrétienne en la nature trinitaire de Dieu. Je vais montrer comment cette objection n’a aucun fondement, et ce à partir de quatre lieux différents : l’histoire des religions, la théologie catholique, la nature, et le Coran. Remarquons tout d’abord que dans les versets par lesquels le Coran refuse l’engendrement de Dieu ou par Dieu (112 ; 37.151-154 et 43.18), le terme « engendrer » est entendu comme si les chrétiens croyaient que Dieu est de nature humaine. Or, ce n’est pas le cas. Les chrétiens ne sont pas aussi stupides que les imaginent les musulmans : il n’est pas difficile en effet de comprendre que Dieu étant éternel, Il n’a pas été créé, et n’a donc pas de commencement.



    Il faut rappeler quelques notions indispensables à l’éclaircissement de cette question, et d’abord la définition du mot « engendrer », car la division islamo-chrétienne est appuyée sur la confusion du sens des mots « engendrer » et « créer », confusion qui conduit les musulmans à croire que l’expression « Jésus est le Fils de Dieu, Dieu né de Dieu » signifierait pour les chrétiens que Dieu a été créé. Or, il n’en est rien ! Lorsque qu’un homme engendre son fils, il lui communique sa nature, humaine. Et c’est pourquoi nous ne disons pas qu’un homme engendre une table, mais qu’il la fabrique. Ainsi, lorsque Dieu communique Sa nature divine, on dit qu’Il engendre, et lorsqu’Il ne communique pas Sa nature à ce à quoi Il donne d’être, on dit qu’Il crée. Engendrer signifie donc communiquer sa propre nature, et n’est pas synonyme de créer.
    Ensuite, il faut bien distinguer les notions de nature et de personne. Si vous et moi partageons la même nature humaine, nous ne sommes pas pour autant la même personne. C’est pourquoi, contrairement à ce qu’en juge trop vite l’islam, il n’est pas contradictoire d’affirmer en Dieu l’unicité de la nature et la trinité des personnes.


    Nombre de religions, et l’islam en particulier, croient que Dieu a parlé. Or, si Dieu parle, soit Sa parole est engendrée par Lui, et alors Elle a reçu la nature divine ; soit elle n’est pas engendrée par Dieu, et alors elle n’est pas divine. Il n’y a pas d’autre solution. Pour l’islam, la Parole de Dieu ne peut pas avoir été créée, le Coran affirme en effet que tout a été créé par la Parole de Dieu (6.73 ; 16.40), ce qui revient à dire que la Parole de Dieu n’a pas elle-même été créée, sans quoi elle aurait été créée par autre chose qu’Elle-même, et il serait donc faux de dire que tout a été créé par elle. Si donc la Parole de Dieu n’a pas été créée, c’est qu’Elle est éternelle, et puisque Dieu seul est éternel, la Parole de Dieu est donc elle-même Dieu. Et c’est pourquoi les chrétiens très logiquement disent qu’Elle a été engendrée.
    En théologie catholique, la génération en Dieu n’est pas comprise comme une génération humaine, mais comme celle de la pensée à partir de l’intelligence, car Dieu est Esprit et non pas matière. Si Dieu est parfait, Il connaît nécessairement toutes choses, et a fortiori Lui-même. Dieu Se connaît par la Pensée qu’Il a de Lui-même, par la parole par laquelle Il Se dit à Lui-même, comme le Père Se connaît Père grâce à Son Fils. Sans fils il n’y a pas de père, comme il n’y a pas de père sans fils. En Dieu, qui est unique, le sujet connaissant et l’objet connu s’identifient totalement, et cette identification, qui se distingue du sujet connaissant et de l’objet connu, de par sa relation à eux, est la connaissance elle-même. Dieu connaît toutes choses en Se connaissant Lui-même. C’est pourquoi nous disons que « Dieu est Lumière » (1 Jn 1.5 ; Jn 8.12), éclair d’intelligence en qui tout est connu. On peut encore montrer que l’unicité de la nature divine ne s’oppose pas à la pluralité de l’être, en partant du fait que Dieu ne dépend de personne pour exister, mais existe par Lui-même. Si donc Dieu est cet être qui S’engendre éternellement Lui-même, on peut distinguer en Lui, l'Être qui engendre et Celui qui est engendré… c’est Le Même, qui Se distingue en Lui-même ! Il y a l'Engendrant et l'Engendré, le Père et le Fils, et l’Engendrement, ou Amour, par Lequel le Père engendre le Fils et par Lequel le Fils réfléchit le Père. Ou encore : puisque Dieu est parfait, Il est Acte pur. Or tout acte est constitué de deux termes et de leur relation, par exemple : l’acte de donner implique l’existence de celui qui donne, de celui qui reçoit, et du don qui les unit. En tant qu'Il est Acte pur d'exister, Dieu est donc nécessairement trinitaire.
    Voyons maintenant si le Dieu trinitaire est le vrai Dieu. S’Il l’est, Il est nécessairement le Dieu créateur. De même que le potier laisse ses empreintes sur son pot, y a-t-il dans la Création les empreintes qui attestent que le Créateur est le Dieu Un et Trine ? Comme le Père et le Fils Se font face en leur Amour éternel, la matière dont sont constituées toutes les créatures est répartie de façon symétrique autour d’un axe invisible. Ainsi notre visage est constitué de deux profils et d’une face ; l’homme et la femme ne font qu’un, pour que un fasse trois ; le même homme est à la fois fils, frère et père, et pourtant être fils, frère ou père, ce n’est pas la même chose ; notre être est composé de l'esprit, de l'âme et du corps, et notre corps de la tête, du tronc et des membres, et les membres sont articulés en trois parties, gouvernées par notre esprit qui a trois facultés : l'intelligence, la mémoire et la volonté ; nous vivons dans le temps qui est composé du passé, du présent et du futur ; dans l’espace qui a trois dimensions ; où l’'eau est glace, vapeur et liquide ; et où le feu consume, réchauffe et éclaire ; tandis qu’à partir des trois couleurs primaires, le rouge, le bleu et le jaune, toutes les couleurs sont composées… Etc. etc. Par sa structure trinitaire, la création réfléchit la gloire de son Créateur. D’ailleurs, seul le Dieu Un et Trine, parce qu’Il est à la fois le même ET différent, est capable de créer le monde, qui n’est ni Lui ni rien… Ni le dieu rabbinique ni Allah ne sont capables de créer puisque n’étant que un, ils monopolisent la totalité de l’être, étant parfaits, ils n’ont aucune raison de créer quelque chose. Seul le Dieu chrétien, parce qu’il inclut en Lui-même la différence (Le Père n’est pas le Fils ni le Saint-Esprit, le Fils n’est ni le Père ni le Saint-Esprit et le Saint-Esprit n’est ni le Père ni le Fils. Le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu, et pourtant cela ne fait pas trois dieux, mais le seul et même Dieu qu’ils sont chacun et tous les trois ensemble. Mystère de Dieu à la fois unique et différent). Seul le Dieu chrétien donc, parce qu’Il est à la fois le même et différent, a de quoi produire quelque chose qui ne soit ni Lui ni rien, quelque chose de différent de Lui, et qui est la Création. Par ce qu’Il est en Lui-même Fécondité, Générosité, Vie, Liberté, Amour !
    Le Coran lui-même confesse la nécessaire nature trinitaire de Dieu. Ainsi, en Coran 9.30, nous lisons : « Les Chrétiens ont dit "Le Messie est Fils de Dieu!" […] Qu'Allah les anéantisse! » Qui parle ici ? Qui dit : « Qu'Allah les anéantisse! » ? Si c’est Allah, le fait qu’il soit Un ne l’empêche donc pas de parler de Lui-même comme d'un autre… et ainsi le Coran reconnaît que Dieu est doué de réflexivité, de relation avec Lui-même. Mais reconnaître Dieu doué de relation avec Lui-même, c’est affirmer le fondement nécessaire à la confession de la nature trinitaire de Dieu. Si en effet Dieu est relation avec Lui-même, Il L'est en Lui-même et par Lui-même, autrement dit : Il est Trinité. En Coran 24.35 Allah est comparé à une lumière venant d’une lampe dont l'huile provient d'un arbre béni. Je passe sur l’interdiction de faire des images en Islam, pour remarquer que sans l’olivier et sans son huile, la lampe ne donne pas de lumière… Autrement dit : le Coran est obligé de reconnaître qu’Allah ne peut pas être seulement unique, mais que son être doit être trinitaire : la lampe a besoin d’un olivier et de son huile pour être lumière…
    Je termine en annonçant donc cette bonne nouvelle aux musulmans : les chrétiens croient au Dieu unique ! Et s’il est vrai qu’il n’y a qu’un seul Dieu, alors il n’est plus possible aux musulmans de ne plus vouloir être chrétiens au motif que les chrétiens ne seraient pas monothéistes ! Il n’y va pas seulement de la Gloire du Dieu unique, qui nous veut tous un, comme Il est un (Jn 10.16 ; 11.52 ; 17.21), mais encore de la paix du monde, et du salut éternel offert à chacun, par l’amour de la vérité… Celui qui désormais continuera à croire que les chrétiens ne sont pas monothéistes parce qu’ils croient au Dieu Trinité, qu’il sache qu’en refusant de croire ce que ses propres oreilles viennent d’entendre, il se con-damne lui-même.


      La date/heure actuelle est Dim 24 Sep - 21:00